Mes livres préférés et recettes de la région.
 








Marc Levy.
Toutes ses choses qu'on ne s'est pas dites.
Quelques jours avant son mariage, Julia reçoit un appel
téléphonique du secrétaire particulier de son père:
comme elle l'avait préssenti, Anthony Walsh, homme
d'affaires brillant, mais père distant, ne pourra pas
assister à la cérémonie. Mais, pour une fois, Julia doit
reconnaître qu'il a une excuse irréprochable:il est mort.
Un père, sa fille.Tout les sépare, tout les rapproche.




Françoise Bourdin.
Sans Regrets.
Le château de Balbuzard, à quelques kilomètres de Tours.
L'aventure d'une vie pour Richard et Jeanne qui transforment
ce bijou de la Renaissance en hôtel. Un véritable succés:
en quinze ans, il devient un lieu de villégiature incontournable.
Une aventure portée par la force de leur couple, et leur lien avec
leur petite fille. Pourtant il suffira que Richard croise Isabelle,
son amour de jeunesse, pour que tout bascule.
Un roman prennt, sombre, douloureux, et poutant optimiste.








Françoise Bourdin.
Les Sirènes de Saint-Malo.
Les voiles de Saint-Malo ont pris la couleur du deuil:
Jaouën Carriban, l'armateur, est mort brutalement,
sans avoir eu le temps de se réconcilier avec son fils.
Ce même fils qui, il y a huit ans, faillit sacrifier
l'entreprise familiale à ses ambitions de navigateur.
Aujourd'hui, Joël reprend la barre, au mépris de sa
mauvaise réputation.
Rien ne manque dans cette saga familiale..




Françoise Bourdin.
Les vendanges de Juillet.
Voilà cinq ans que Robert Laverzac n'a plus mis le pied
à Fonteyne. Mais aujourd'hui il a hâte de retrouver le
château, ses vignobles et son vin, fleuron du Medoc.
Le clan au grand complet est réuni pour la succession:
Aurélien, le
pater familias, envisage de passer la main.
Juillet, l'enfant trouvé, le "bâtard", sera sans doute
préféré à Alexandre, l'éritier légitime.
Robert pressent, à l'orage qui gronde sur les vignes,
que les vendanges de cette année donneront un
millésime contrasté...
Caractères forts, enjeux financiers, ambitions amoureuses,
quête de racines:
tous les ingrédients d'un bon roman..




Anne Bruel.
Le Mas des oliviers.
En Provence, sous le chant des cigales et dans la splendeur
des oliviers, la rencontre inattendue d'un gentlemen anglais
et d'une jeune paysanne.
Ninon et Abel vivent les multiples tracas de leur adolescence
solitaire aux alentours des moulins de Mons-en-Provence.
Ninon, éprise de la terre, de son blé noir et de ses olives grasses,
n'accepte pas de voir finir une époque où un petit bout de terre
suffisait à nourrir une famille. Sûre de son destin, elle continue
à lier les gerbes et à escalader les oliviers sous le son mélodieux
de l'harmonica d'Abel.
C'est au moment où tout semble perdu, que Peter, un riche
écrivain anglais, lui vient en aide. Peter et Ninon, que tout
sépare excepté leur soif d'absolu, apprendront à se connaître
à petits pas.
Ce roman se déroule dans les paysages splendides du Haut Var.
Son histoire pleine de personnages truculents est un hymne à
la nature, à la Provence et à l'amour.



Jean d'Ormesson.
C'est une chose étrange à la fin que le monde.
Avec les mots les plus simples et les plus clairs, avec une
rigueur mêlée de gaitée, Jean d'Ormesson aborde de façon
neuve ces problèmes de toujours et raconte au lecteur le
roman fabuleux de l'univers et des hommes.




D'Erik Orsenna.
Petit précis de mondialisation II. Dans dix ans, dans vingt ans,
aurons-nous assez d'eau ? Assez d'eau pour boire ? Assez d'eau
pour faire pousser les plantes ? Assez d'eau pour éviter qu'à
toutes les raisons de faire la guerre s'ajoute celle du manque d'eau?
Dans l'espoir de répondre à ces questions, je me suis promené
longuement, du Nil au Huang He, de l'Amazone à la toute petite
rivière Neste affluent de la Garonne, de l'Australie qui meurt
de soif, aux îles du Brahmapoutre noyées par les inondations.
De retour de voyage, voici maintenant venu le moment de raconter.
Livre étonnant qui nous parle de la planète, sur laquelle nous vivons .
 




 
De Jacques Mazeau.
Ce jour d'été 1996, à la ferme de la Commanderie, Jeanne fait
la lessive au lavoir. La chaleur est étouffante, l'orage approche.
Soudain son frère Pierre surgit du champ du Breuil et lui annonce
qu'il vient de trouver son mari, Emile raide mort, une plaie à la tête.
Sans doute, alors qu'il plantait des piquets, lamasse s'est-elle détachée
du manche et l'a assommé...
Peut-être, mais quoi qu'il en soit, il faut que le médecin et les gendarmes

viennent établir le constat nécessaire
 au permis d'inhumer.
A la stupéfaction de tous, Louis, le brigadier, accompagné de Jules

son subordonné, déclare qu'il s'agit d'un meutre.

Un huis-clos passionnant autour du meurtre d'un fermier

 



 
De Josiane Kruger.

Elle fut l'un de ces 200 000 enfants qui ont grandi dans l'ostracisme,
comme pour expier le "crime" qu'avait commis leur mère: aimer
l'occupant
allemand pendant la dernière guerre.
Passions interdites qui seront lourdement châtiées à la libération:
nombre de ces
femmes furent arrêtées, tondues et exhibées en public.
Bien peu s'en remettront.
En racontant son histoire dans ce récit poignant, Josiane veut témoigner
au nom
de tous les autres l'injustice du sort qu'on leur a fait.
 


 

De Johan Bourret.
Trois adolescents dans la guerre. Jacques, fils de résistant; Marie,
élevée à la dure par un oncle fermier et collabo; Benoît, juif et célèbre
compositeur. Tous trois
ont réussi à fuir la France en embarquant sur
un chalutier qui
 fait route vers l'Angleterre. Avec eux, parmi une vingtaine
de
réfugiers, Mathilde, une jeune femme d'une trentaine d'années, chanteuse
d'une grande réputation
et d'origine juive. Mathilde, qui leur a déja sauvé la
vie et qui n'a cessé de les protéger, réussit à prendre contact avec un de ses
amis, colonel au service du
contre-espionnage anglais.
Mathilde accepte de repartir en France pour accomplir une mission
de la plus haute importance. Jacques et Benoît malgré le refus du
colonel de l'accompagner, se débrouillent pour se glisser dans l'avion.
Sur le sol français, les voici tous trois dans la gueule du loup.


t=" " width="308" height="502"                                                                            
                                                 alt=" " width="342" height="550">

 
D' Elina Vincent.
Au centre du Canada, à la limite de la grande forêt boréale. Allie a 15 ans,
et elle
est orpheline. Le petit loup a quelques jours, et il est orphelin.
Elle nourrit, soigne, cajole la fragile boule de poils terrorisée.
Elle l'appelle (Rolph). Maintenant, ils se regardent  avec tendresse;
même ils se
sourient. Ils ne sont plus orphelins. Qui apprendra la liberté à l'autre?
Et même ce garçon venu de France qui au début, ne comprend rien à l'univers
de passion et de grandeur
de la jeune fille. Ardeur, conviction, innocence:  
ce premier roman
possède une force secrète qui touche au coeur.



                                                 alt=" " width="321" height="500">

De Misha Defonseca.
1941. Les parents de Misha, sept ans, sont déportés. On lui dit qu'ils sont retenus
à l'Est et Misha décide de partir
à leur recherche. Allemagne, Pologne, Ukraine:
la petite fille traverse seule une Europe à feu et à sang.
Et puis se produit l'incroyable: dans la forêt, elle est recueil
lie par un couple de loups.
Cette bouleversante histoire a été adaptée au cinéma. Allez voir le film; il est superbe.
 


 
  
D'origine irlandaise, Colleen McCullough est née, en 1938, à Wellington (Australie)
elle obtient un succès mondial avec les Oiseaux se cachent pour mourir où elle évoque
pour l'essentiel, sa propre  famille et sa propre  enfance en Australie. 
Un autre nom pour l'amour:
Entre ces hommes et cette jeune femme,qui représente à la fois la mère, la soeur et
l'amante que chacun d'eux voudrait avoir pour lui seul vont naître des sentiments qui
s'exacerberont jusqu'au paroxysme de la jalousie et de la haine, jusqu'à la tragédie.
Honora, l'héroïne, prendra place, comme Meggie, l'héroïne de
les Oiseaux se cachent
pour mourir,
au rang de ces personnages romanesques qui sont plus vrais, plus vivants
que la vie même.




 

De Catherine Jajolet et de
Marcel Bisiaux. éditeur Pierre Horay.   
Le meilleur ami du chat, c'est l'écrivain. Personne n'en a jamais mieux parlé
que lui. Et les chats le savent bien. Jamais encore un livre n'a ainsi révélé les
rapports étroits qu'entretiennent ces deux êtres, finalement aussi étranges l'un
que l'autre l'écrivain et son chat, ou plutôt, le chat et son écrivain.
Chat Plume:
ce sont 60 écrivains qui parlent de leurs chats avec tendresse, j'en cite quelques
uns au hasard; Alphonse Boudard, Régine Deforges, P. Desproges, Remo Forlani,
Frédérique Hébrard, Claude Mauriac, Bernard Pivot, Robert Sabatier,
Françoise Xenakis..
un vrai bonheur.



 
  
De
Pierre Boulle.
  du Pont de la rivière Kwaï, ou de la planète des singes
se révèle avant tout un merveilleux conteur. Plein de charme, de malice,
d'humour et d'une fraîcheur d'inspiration délectable. 
La Baleine des Malouines:
Au printemps 1982, une armada est en route pour reconquérir les Malouines
dans L'Atlantique Sud. Le gouvernement de sa Gracieuse Majesté se trouve
alors entraîné dans une guerre anachronique. Un commandant anglais est
hanté par l'éventualité d'une rencontre avec un submersible ennemi, quand
un avertissement lancé par le duc d'Edimburg lui est transmis par l'Amirauté:
Attention ! les cétacés apparaissent souvent sur les radars comme des sous-
marins; et c'est ainsi qu'une baleine fit son entrée dans ce roman dont elle
devint le héros principal..
Magnifique histoire.




De Chrystine Brouillet.. :
Depuis l'obtention en 1982 d'un prix pour son roman, Chère Voisine, elle vit
exclusivement de sa plume et alterne les genres (polar, historique, jeunesse) avec
un égal bonheur. Elle est notamment l'auteur de la trilogie Marie la Flamme.
Les neuf vies d'Edward:
Un chat qui veille sur sa maîtresse..
Delphine Perdrix est une jeune photographe
pleine de talent. Mais ses emballements impulsifs et son manque de clairvoyance
dans ses relations sentimentales font peur aux hommes.
Heureusement, elle peut compter sur son chat, Edward, un superbe abyssin qu'elle
aime beaucoup et qui le lui rend bien...Cependant, sous ses airs caressants,
il n'est pas si innocent qu'il y paraît: vivant sa dernière réincarnation la neuvième
il n'approuve pas le choix amoureux de sa maîtresse et entreprend de lui
trouver la perle rare.
Belle histoire



  
De Christophe Nagyos.
Dans l'extraordinaire galerie de portraits des acteurs de l'épopée napoléonienne,
la femme du maréchal Lefèbvre occupe une place sans pareil, grâce au surnom
que lui a donné, 60 années après sa mort, Victorien Sardou:
Madame Sans-Gêne.
Destin fabuleux que celui de Catherine Hubscher, née en 1753 au fond d'une vallée
Alsacienne, envoyée comme domestique à Paris, fille du peuple parvenue aux sommets
de l'Etat durant la révolution et l'Empire. Elle adorait Napoléon, qui avait fait de son
mari un maréchal et un duc, mais elle méprisait la cour, futile et méchante.
Les beaux esprits moquaient ses maladresses et son language, colportant mille ragots
désobligeants. Mais l'Empereur appréciait son bon sens et son honnêteté.
Refusant le rôle de courtisane ou de faire-valoir, la maréchale Lefèbvre se tenait à l'écart,
soutenant son mari aux heures difficiles, aidant ses proches dans le besoin, faisant face
avec dignité aux drames répétés de la mort de ses quatorze enfants.
Au-delà du pittoresque, la vie de Madame sans-Gêne éclaire d'un jour inédit la place
des femmes dans l'univers très masculin de la société napoléonienne;et donne, au milieu
des ors éphémères et des rêves brisés,
une belle leçon d'humanité.




 

De
Christian Dureau.
Clint Eastwood. Acteur méconnu,il a acquis la notoriété en 1964, grâce à un western
spaghetti signé Sergio Leone. Quelques années plus tard, il devenait n°1 du cinéma
américain. Il était aussi adoré par les uns, détesté par les autres, sans jamais laisser
personne indifférent. Aujourd'hui, il est un réalisateur estimé que nul désormais
ne se permet de critiquer sur le plan artistique. On l'a dit macho, on l'a affirmé réac
ou boy-scout. On lui a reproché son extrême violence.
Depuis, on l'applaudit inconditionnellement et l'on admire son jeu, son style, son
humour et sa mise en  scène. Clint Eastwood, que certains on présenté comme
successeur de John Wayne, est tout cela à la fois. Mai il est surtout l'une des
plus grandes figures du 7 ième art actuel.
Un grand Monsieur.


Recettes de la région.