Monuments - Forts - Mémoriaux:




Monument en l'honneur du Général Leclerc.
Sous son commandement, la 2iéme DB est
entrée dans Strasbourg le 23 Novembre 1944
pour libérer la ville de l'occupation Allemande.




Dimanche 28 novembre 2004:  Dambach-la-Ville
a fêté le 60 ième anniversaire de sa libération. Une messe s'est tenue et les honneurs
ont été rendus
aux anciens combattants. (petit rassemblement sympathique sur la place
du Marché, de véhicules militaires de cette époque)



Le char Renard:  Mémorial du Haut-Rhin
de la 5e DB à Kientzheim où les trois communes d'Ammerschwihr, Kaysersberg
et Kientzheim
rassemblées, commémorent la libération.




Deux Mini Larousse:  1914 - 1918:  cet ouvrage retrace les raisons, le déroulement et les
conséquences de ce terrible conflit.
1939 - 1945: Clair  pédagogique et richement illustré, cet ouvrage permet de comprendre pourquoi
et comment cette guerre constitue le conflit le plus terrible que l'humanité ait connu.




Mémorial: Associations Des Evadés et Incorporés de Force d'Alsace et de Moselle,
situé sur les hauteurs
d'Obernai.



Hartmannswillerkopf: (Alt 956 m).
que les poilus de la première Guerre mondiale ont rebaptisé Vieil-Armand, est un mont
du Haut-Rhin
situé au N.N.O. de Cernay, à l'est de Moosch. Longé par le sentier balisé
GR5-E2, il domine le col
de Silberloch et la vallée de la Thur au sud. Croix lumineuse.
Il constitua l'un des champs de
bataille les plus meurtriers de la 1ere Guerre mondiale
important sanctuaire aménagé au-dessus du cimetière
militaire; crypte par Robert Danis.




Mémorial du Struthof :
où furent construits, en 1940 par les prisonniers eux-mêmes les 5 kms de route d'accès au
tristement
célèbre camp de concentration nazi.



Ballon d'Alsace:  Au sommet duquel,
se dresse le monument à la mémoire
des démineurs.


  

Mémorial national de la 1er Armée.
Sigolsheim:
5 km à l'Est de Kaysesberg
. Au sommet d'une colline, 124 marches conduisent du
parking à une nécropole où reposent 1684 soldats de la 1/Armée française tombés
en 1944. L'enceinte de grès rouge entourée de vignes est superbe, la vue sur la plaine,
les villages, les sommets,Colmar, est exceptionnelle
   
Image de gauche: le monument aux morts dédié aux libérateurs américains de 1945




GRANDFONTAINE - le Donon.
La nécropole a été créée en juin et juillet 1920 et définitivement aménagée en octobre
1923 pour y recevoir les corps des militaires inhumés à la Croix Brigos et au Petit Donon.
Le cimetière regroupe 288 militaires tombés lors des combats de la Première Guerre mondiale
et 36 tombes lors des conflits de la Seconde Guerre mondiale.





Neuf Brisach:   En 1697, lorsque le Roi de France perdit la ville de Breisach
en Allemagne par le traité de Ryswick, Vauban aménagea alors cette cité de
forme octogonale, qui comporte une double enceinte et, de surcroît, une
ceinture de canaux.
Malgré les dommages subis lors du siège de 1870 et de la Dernière Guerre,
elle a su conserver la majeure partie de son cachet du XVIIème s.
Cette citadelle possède des rues qui composent un quadrillage parfait; en
son centre, se tient l'église de la garnison, ainsi qu'une grande place, la
Place d'armes, où l'on peut trouver un puits à chacun de ses coins.
Un circuit permet de découvrir divers bastions à échaugettes, demi-lunes
et autres éléments des fortifications traditionnelles.
ELLE A




Le Fort Ducrot à Mundolsheim. Le point rouge,
est aujourd'hui la bifurcation entre l'entrée du site et d'un lieu de promenade autour du
fort, en direction de l'église protestante de Mundolsheim.
La guerre de 1870-71 s'achève sur l'annexion par l'Allemagne de l'Alsace et une partie
de la Lorraine. L'empire de Guillaume 1 er  veut se prémunir des velléités françaises de
reconquérir ce
Reichsland dont Strasbourg est la capitale. Il lui faut donc fortifier la
ville ! Les hauteurs de Hausbergen sont une position stratégique importante, sur l'axe
d'une probable attaque française attendue au nord-ouest.
Les travaux ne commencent qu'en 1879 et s'achèvent en 1882.
Il est modernisé à maintes reprises de 1887 à 1916 et doté en 1913 et 1915 de deux
casemates extérieures pour canons de 90 mm.
Nommé (Podbielski), du nom d'un général d'armée allemande, il sera rebaptisé (Fort
Ducrot) après 1918 en mémoire d'un général français de la guerre de 1870.
A la veille de la seconde guerre mondiale, le Génie français coule un imposant
masque de béton apposé contre la belle façade de grès, et y installe de nombreux
équipements dont une centrale électrique.


Le Fort  Frère à Oberhausbergen.
Le fort n°V d'Oberhausbergen, construit de 1872 à 1875, jouit d'un statut exceptionnel dans la
ceinture des forts de Strasbourg, C'est ici qu'a lieu le 28 septembre 1872, l'inauguration officielle
de l'ensemble des nouvelles fortifications de Strasbourg. 
Ce grand fort de plus de 900 hommes de garnison était armé de 42 pièces d'artillerie . 
Le fort prend le nom du Grand Duc du pays de Bade, Frédéric 1er ( 1826-1907) gendre 
de l'empereur Guillaume 1er.
En 1945, le fort prend le nom de fort Frère, en souvenir du général Aubert Frère (1881-1944),
gouverneur militaire de Strasbourg en 1940, mort au camp de concentration du Struthof en
Alsace en 1944.


*****************



Le Var.




La Citadelle de Saint-Tropez:  Depuis 400 ans, la citadelle couronne la Ville.
En 1602, l'ingénieur du Roi Raymond de Bonnefons qui a en charge l'ensemble
des fortifications de la Provence, entreprend la construction d'une grosse tour
de défense sur la colline des Moulins. Cette tour, aujourd'hui appelée donjon,
est caractéristique des fortifications de côtes des XVIe et XVIIe siècles: vaste
édifice, visible de loin, avec une cour intérieure et une citerne.
On retrouve ce principe notamment au Fort Carré d'Antibes et au Château
d'If à Marseille.
Sa construction, s'inscrit dans un programme de mise en défense de la côte
provençale afin de se prémunir contre une guerre avec l'Espagne.
Son aspect massif, surtout visible de la mer a souvent joué un rôle dissuasif.
Cependant en 1637, elle ne dissuada pas les Espagnols de venir attaquer
la Ville. Ces derniers échouèrent face à la vive résistance des Tropéziens et
des troupes royales.
En 1602



E - Mail